773 Millions de mots de passe piratés

Depuis mi janvier un fichier appeler « Collection #1 » est trouvable sur internet il pèse 87go.  Il s’agirait d’un piratage de plus de 2000 bases de données, représentant environ 773 millions d’emails et de mots de passe. Il n’y a heureusement aucune information bancaire.

Se piratage a été mis en lumière par Troy Hunt, un expert en sécurité informatique reconnu. Cette homme a développer le site « Have I Been Pwned » qui permet de savoir si votre email et mots de passe se sont retrouver dans une base piratée.

Pour pallier au problème de  mots de passe on trouve des sites comme « 1password » qui permet de générer des mots de passe avec une grande complexité ce qui permet de protéger un peu plus votre profil. Vous pouvez aussi suivre la suite de cours sur SecNum académie qui permet de vous initier à la cybersécurité, approfondir vos connaissances, et ainsi agir efficacement sur la protection de vos outils numériques.

L’IA dans les jeux vidéos, ou bien les jeux vidéos … Pour IA ?

L’Intelligence Artificielle peut être utilisée pour beaucoup de choses différentes dans les jeux vidéos, pour servir d’adversaire ( comme dernièrement AlphaStar de GoogleDeepMind qui a battu deux joueurs pros de StarCraft 2  ), pour aider un joueur dans une certaine quête, mais certaines fois, les développeurs dérivent et créent des choses jamais vu, telles que des jeux fait pour les IA et non pour les être humains.

C’est ce qu’a fait Unity, qui  est le créateur du moteur de jeu portant le meme nom, en créant Obstacle Tower, qui est un jeu pour que les IA s’entraine, et qui n’est pas fait pour être joué par un utilisateur lambda.

Ce jeu comptera 100 niveaux de difficultés, tous différents car le niveau sera généré au lancement, donc toujours différents même en sélectionnant la même complexité. La tendance est a la compétition entre IA et être humain, mais il est aussi très intéressant de faire se combattre deux IA.

Unity veut donc donner naissance à un outil qui permettra de comparer les IA qui réussiront le mieux, pour les faire évoluer et progresser.

Les créateurs de ce jeu vont même jusqu’à offrir une récompense de 100.000 dollars qui pourra être partagée entre les participants afin d’attirer les concepteurs d’IA.

Une question que beaucoup se posent, et qui est logique dans le raisonnement, est  » Et si l’IA est e capacité de tricher ? Comment le contrer ?  »  Hors actuellement, les IA ont surtout tendance à améliorer les plans de jeu conçus par les êtres humains.

Remove image background

Ne perdez plus de temps à détourer avec Remove Image Background

Aujourd’hui je vous propose un outil qui changera votre vie de designer et qui vous fera oublier les longues heures de travail sur Photoshop à manipuler le lasso pour détourer vos photos.

Remove Image Background détour vos images en un seul clic !

Si vous ne connaissez pas encore ce nouvel outil, Remove Image Background, vous serez surpris par la facilité d’utilisation et la qualité du rendu qu’offre ce service. Il vous permet de détourer un personnage en un seul clic afin de pouvoir générer un png. Actuellement, il permet simplement le détourage de personnages, mais on espère que l’outil évoluera pour tout ce qui est des objets et décors.

Sources : 

  • https://www.remove.bg/

Javascript : les possibles nouveautés en 2019

JavaScript est un langage de programmation de scripts utilisé le plus souvent dans les pages web interactives, mais aussi coté serveur (par exemple avec Node.js). C’est un langage orienté objet à prototype et qui supporte le paradigme objet, impératif et fonctionnel. Il a été standardisé sous le nom d’ECMAScript en juin 1997 par Ecma International dans le standard ECMA-262. JavaScript n’est depuis qu’une implémentation d’ECMAScript (ES), celle mise en œuvre par la fondation Mozilla.

Au cours des dernières années, JavaScript a évolué avec de nouvelles fonctionnalités de langage apportées à la spécification ECMAScript. Il est déjà possible de se faire une idée des fonctionnalités qui pourraient arriver en JavaScript cette année.

Les classes : Un certain nombre de modifications ont été proposées, notamment les déclarations de champ, les méthodes et champs privés et les méthodes et champs statiques.

La méthode trim() (pour les chaines de caractères) supprime les espaces en début et en fin de chaîne. Les nouvelles méthodes trimStart() et trimEnd() proposées pourraient permettre la suppression d’espaces seulement en début ou en fin de chaine.

Les grands nombres : BigInt est un objet natif qui permet de représenter des nombres entiers supérieurs à 253 la plus grande valeur entière accessible avec le type number. Un objet BigInt est créé en ajoutant un n à la fin d’un entier (25n par exemple)  ou en appelant la fonction BigInt().

Applatissement de tableaux : La méthode flat() permet de créer un nouveau tableau contenant les éléments des sous-tableaux. Les sous-tableaux sont aplatis et leurs éléments sont concaténés récursivement jusqu’à une profondeur précisée en paramètre.

La méthode flat() supprime aussi les éléments manquant d’un tableau :

[‘a’,  ‘b’,  ,  ‘c’,  ‘d’].flat()  retournera [‘a’,  ‘b’,  ‘c’,  ‘d’].

La méthode flatMap() permet d’appliquer une fonction à chaque élément du tableau puis d’aplatir le résultat en un tableau. Cela correspond à l’enchaînement des fonctions map() et flat() de profondeur 1. flatMap() est plus efficace que la combinaison de ces deux opérations.

Parmi les autres fonctionnalités candidates, on peut citer  : globalThis, qui offre un mécanisme universel d’accéder à l’objet global même dans des fonctions strict ou des modules, quelle que soit la plateforme ; un import() dynamique ; une méthode matchAll() pour le type String ; une méthode Object.fromEntries(), méthode statique pour transformer une liste de paires clé-valeur en un objet.

Il est probable que la spécification ES2019 soit publiée en milieu d’année 2019. Afin d’expérimenter ces fonctionnalités de langage candidates, certaines sont déjà disponibles dans les moteurs et les utilitaires JavaScript. Elles sont parfois désactivées par défaut, mais peuvent être configurées pour être utilisées.

Il est utile de rappeler qu’actuellement,  rien ne garantit que ces  fonctionnalités feront partie de la spécification officielle d’ECMAScript.

sources : https://www.developpez.com/actu/242578/Quelles-sont-les-nouvelles-fonctionnalites-qui-pourraient-debarquer-dans-JavaScript-en-2019-Un-tour-d-horizon-des-candidats-pour-ES2019/

Les nouveautés de PHP 7.4

PHP 7.4 devrait arriver en fin d’année 2019, les informations qui suivent sont donc susceptibles de changer dans les mois à venir, mais elles devraient vous permettre de vous faire une idée des nouveautés apportées par cette nouvelle version de PHP.

Préchargement des fichiers

A l’heure actuelle, si l’on utilise un framework PHP, les fichiers ont besoin d’être chargés et recompilés à chaque requête. Avec PHP 7.4 il sera possible de précharger ces fichiers en mémoire afin qu’ils soient disponibles pour toutes les requêtes suivantes.
Cela apporte un gain de performance notable mais qui a cependant un coût, si la source d’un fichier préchargé est changée, le serveur devra être redémarré pour pouvoir utiliser la version mise à jour. Une option utile pour la production mais dont on se passera sûrement pour le développement.

Propriétés typées

Il sera possible de préciser le type des propriétés d’un objet :

class A
{
    public string $name;
    
    public Foo $foo;
}

Cette fonctionnalité de PHP est confirmée pour la version 7.4.

Amélioration de la variance des types

Il sera désormais possible d’utiliser des types de renvois covariants :

class ParentType {}
class ChildType extends ParentType {}

class A
{
    public function covariantReturnTypes(): ParentType
    { /* … */ }
}

class B extends A
{
    public function covariantReturnTypes(): ChildType
    { /* … */ }
}

Ici on a une classe A dont la fonction covariantReturnTypes renvoie un objet de type ParentType, et une classe B enfant de la classe A dont la fonction renvoie un objet de type ChildType (enfant de ParentType). Il s’agit de covariance car l’enfant renvoie l’enfant et le parent le parent.

De même, on pourra dorénavant utiliser des arguments de fonction contravariants :

class A
{
    public function contraVariantArguments(ChildType $type)
    { /* … */ }
}

class B extends A
{
    public function contraVariantArguments(ParentType $type)
    { /* … */ }
}

Ici la classe B est enfant de A mais elle utilise un paramètre de type ParentType qui est parent de celui utilisé par la classe A. Il s’agit de contravariance.

Interface de fonction étrangère

Les extensions PHP pourront désormais être codées en PHP pure mais demanderont tout de même une bonne connaissance de C pour utiliser cette fonctionnalité avancée.

Opérateur d’assignation coalescente nulle

Un nouvel opérateur fera son apparition nous permettant d’écrire :

$data['date'] ??= new DateTime();

A la place de :

$data['date'] = $data['date'] ?? new DateTime();

Source

stitcher.io

Google+ bientôt effacé

Il y a quelques mois, j’ai fais un article comme celui-ci en vous parlant de la fermeture de Google+.

La bonne raison ? (Google +)

Dans un article de blog, Google annonce la fermeture de Google+ pour le grand public et la suppression du contenu pour le 2 Avril.

Ils invitent donc leurs utilisateurs à sauvegarder leurs données avant cette date, et rassurent les utilisateurs sur certains points.

– Le bouton Google+ va être remplacé par un bouton Google pour se connecter aux différents sites.
– Que toutes les photos liées à Google Photos resteront intactes !

Aujourd’hui, Google ne peut que valider la faible réputation de son réseau social et qui rappelons le, à été forcé aux utilisateurs !

Dépêchez-vous donc de récupérer vos contenus avant la fermeture définitive !

Sources:

Le bracelet connecté contre les coups de soleil

Grâce aux nouvelles technologies, nous retrouvons de plus en plus d’objets connectés.

Les coups de soleil

Qui n’a jamais connu les coups de soleil. Se rendre compte que le mal est déjà fait, que se soient en été ou en hiver les ultras violets restent dangereux pour notre peau, ce sont 80 000 nouveaux carcinomes et 11 200 nouveaux cas de mélanomes qui sont diagnostiqués chaque année en France. De plus en fonction des personnes, les risques sont plus ou moins importants pouvant venir de l’âge de la personne mais aussi du type de peau qu’elle a.

Le bracelet qui vous protège

Netatmo a inventé JUNE, un bracelet qui capte et mesure les intensités des rayons UVs. Relié à une application, il pourra envoyer ces informations pour pouvoir au mieux vous conseiller sur les gestes à avoir en fonction de l’heure, du lieu ou de la saison que vous avez, mais il prend aussi en compte votre type de peau pour mieux vous prévenir.

La commercialisation

Disponible sur des sites du commerce en ligne que l’on connaît tous, JUNE est présenté comme un bracelet élégant, proposé en différents coloris. il reste quand même entre 59,58 € et 105,14 €.

sources :

Ce bracelet connecté vous alerte lorsque vous restez au soleil trop longtemps

https://www.amazon.fr/Netatmo-June-Bracelet-connect%C3%A9-Smartphone/dp/B00K69ZQS6/ref=as_li_ss_tl?s=boost&srs=10525448031&ie=UTF8&qid=1548839716&sr=1-18&keywords=netatmo&linkCode=sl1&tag=daigeesho05-21&linkId=576ef6cb5c60ec8fc488c43f324dc9b5&language=fr_FR

https://www.fnac.com/Bracelet-connecte-June-Netatmo-Platine/a7098822/w-4

https://www.ligue-cancer.net/article/25943_soleil-et-cancer

 

Quelles langues parlent les développeurs ?

HTML et CSS sont la base de tout développement web, mais vers quels langages se dirigent la plupart des développeurs français pour leur réalisation ? C’est la question que s’est posée la startup CodinGame ce mois-ci en interrogeant plus de 9000 développeurs dans 120 pays différents.
Le Javascript haut la main !
Avec plus de la moitié des réponses à son actif, le JS est bien loin devant démontrant ainsi l’intérêt majeur des projets web dans le monde du développement. Avec son infinie puissance côté serveur comme côté client, il est le langage le plus utilisé. En revanche, il n’est pas le plus prisé pour le code puisqu’il se voit recaler à la troisième place derrière le Python et au même rang que le Java.
Autrefois utilisé dans les domaines de l’éducation et de la recherche, le Python n’est pas en reste non plus avec sa troisième place au classement des langages les plus utilisés. On l’associera bien sûr à la pleine croissance de l’intelligence artificielle pour laquelle il s’avère être un redoutable environnement pour le machine learning.
Un langage oui, mais dans quel but ?
Le temps du développement web et mobile est maintenant largement dépassé par l’intelligence artificielle avec le machine learning et par le développement de jeux. La recrudescence d’objets connectés et de robots tous plus opérationnels les uns que les autres a fait grimper ce marché de la réalité virtuelle et du « numérique intelligent » faisant chuter directement des domaines comme le Big data ou la cybersécurité qui ont eu le vent en poupe durant un temps.
Quid du PHP dans tout ça ? Alors que la version 7.4 est prévue pour la fin d’année, il faut croire que l’éléphant de Rasmus Lerdorf fait peur à beaucoup de développeurs. Il figure parmi les langages les plus redoutés devant le Javascript et le Java.
En résumé, le Javascript et le Python l’emportent haut la main. Dans un environnement de travail où les développeurs préfèrent un projet structuré et bien détaillé et où les process internes sont en perpétuelle évolution, il s’avère essentiel de ne pas se limiter qu’à un seul langage au risque de devenir obsolète avec le temps. Au contraire, l’apprentissage en continu du développeur est ce qui fait la force de ce métier où le linéaire et la « monovalence » n’existent pas.
Comme le suggère la startup montpelliéraine, « Eat, sleep, code and repeat » !

Lire dans les pensées ? Bientôt possible grâce à l’intelligence artificielle !

Et si 2019 devenait l’année de la possibilité de lire dans les pensées ?

Nous nous approchons petit à petit de cette capacité grâce à une équipe de chercheur qui a mis au point une intelligence artificielle capable de communiquer grâce aux signaux de votre cerveau.

L’interprétation des zones actives du cerveau permet à ce système de traduire ces signaux en paroles.

Pour développer cette intelligence artificielle, des neuro-chercheurs se sont intéressés au cortex auditif, la partie du cerveau qui reçoit et analyse les informations recueillies grâce aux sons.

La méthode de développement utilisée est le deep learning, ils l’utilisent pour permettre à l’IA de reconnaître les mots.

Pour mettre au point les mesures de l’activité cérébrale ils ont profité d’opérations neurochirurgicales pour placer des électrodes et ont demander aux patients d’écouter des histoires lues par des hommes et des femmes. Ainsi l’intelligence artificielle a pu comparé les signaux enregistrés avec les textes.

Un taux d’identification d’un chiffre de 75%, et un taux de réussite de d’identification du locuteur de 80%

Les patients ont aussi entendu 8 phrases, ainsi que les chiffres de 0 à 9 , lues par deux femmes et deux hommes différents de la lecture de l’histoire.

Les reconstructions construites par l’intelligence artificielle ont permis à 11 volontaires de reconnaître le chiffre à 75% et l’identification du locuteur à 80%

L’avancée de cette recherche pourrait permettre à des personnes qui ont perdu la parole de pouvoir parler à nouveau, ou encore de commander des appareils par la pensée.

Sources :

https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/intelligence-artificielle-cette-ia-peut-lire-vos-pensees-parler-votre-place-74831/

La réalité augmentée au service du patrimoine

Dans un précédent article, je vous avais parler de la réalité augmentée qui était utilisée dans le marketing dans diverses forme, mais aujourd’hui j’ai envie de me pencher sur l’utilité qu’elle peut avoir dans la patrimoine.

Dans beaucoup de monuments, on utilise la réalité augmentée pour pouvoir montrer aux visiteurs les monuments comme ils pouvaient être dans le passé, ce qui permet des reconstitutions historiques.

On peut citer l’exemple, conçu par la start-up Normandy, qui a pu créer une application de réalité augmentée, pour le château de Falaise. Malgré que celui-ci fut restauré dans les années 90, mais dans une conception moderne et des pièces quelques peu vide, et donc qui ne montent pas l’aspect histoire de ce château.

Des l’achat du billet, on vous remet un histopad, un ipad où il y a une application, qui va vous permet de voir le château comme il pouvait être à l’origine et on peut cliquer sur certains points et avoir des informations sur la château.

Mais on peut aussi parler des Histocams, ce sont des jumelles fixes qui exposent des points de vues, pour montrer des vues telles qu’elle pouvaient être il y a des centaines d’années. Comme cet exemple ci-dessous :

Un autre exemple le château de Chambord.

On peut parler d’un autre château, beaucoup plus connu, Chambord de même que pour celui de Falaise, on utilise l’histopad (qui est conçu avec Histovery), pour découvrir le château de Chambord.

 

Et de même que pour le château de Falaise on peut découvrir des informations sur la vie au château de Chambord, ce qui est super intéressant et montrant que la réalité augmentée permet de découvrir le patrimoine.

Beaucoup de lieux touristique sont se dotés de l’histopad, au château de Chambord, on peut alors visiter 19 salles et on peut découvrir environ 150 pièces de mobilier, objet d’art et des éléments de décor. Chose drôle, il y a même une chasse au trésor pour les plus jeunes ce qui permet de vraiment faire découvrir le lieu.

Source :

Rtl futur

Etourisme info

N’oubliez rester créatif