La Chine vs les USA

Une nouvelle fois le Gouvernement Chinois à frappé…

Après Facebook, Tumblr, ou encore plus récemment Twitch, c’est au site du géant américain Microsoft : Bing, de se faire bloquer en Chine !

La raison ? Pour favoriser les services chinois, dont le plus gros navigateur du pays : Baidu détenant 70% de part de marché !

Si le Gouvernement chinois n’a effectuer aucune déclaration sur ce blocage pour le moment, la manière dont cela c’est passé n’est que plus étrange.

Si Google pensait se réimplanter sur le territoire Chinois, cela devrait d’autant plus les refroidir.

Dans l’attente de nouvelles plus précises, les utilisateurs chinois de Bing n’hésitent pas à se plaindre de cette disparition inattendue.

Affaire à suivre dans cette bataille entre la Chine et les sites américains !

Sources:

Le blog du web design

BlogDuWebDesign est comme son nom l’indique, un blog qui porte sur les nouveautés & d’autres choses en rapport avec le web design. Ce site est recommandé principalement par les graphistes mais aussi par les intégrateurs web tant son contenu est intéressant et innové sans cesse par les modérateurs.

Certains articles font part de fonctionnalités intéressantes, d’innovations récentes, de bundles, et autres articles concernant le métier du web.

Voici un exemple typique de la façon dont leur articles sont présentés:

« On continue le mois de janvier avec une nouvelle collection de ressources toutes fraîches pour vous aider dans votre quotidien de designer web. Comme chaque rendez-vous, on retrouve des articles d’inspirations, des tutoriels, des typographies et outils en ligne. Bonne découverte et bon début de semaine à tous ! »

Court, net, précis et surtout tout ce qui fait la joie d’un développeur/intégrateur/graphiste. It’s all good !

Sources : 

  • https://www.blogduwebdesign.com

L’horloge connectée

Grâce aux nouvelles technologies, nous retrouvons de plus en plus d’objets connectés.

Un problème dans les objets connectés.

Amazon a sorti en septembre un objet connecté qui est directement en lien avec la fameuse Alexa et Écho. Cependant cet objet n’est pas tout à fait au point car il a été retiré des ventes suite à de nombreux problèmes.

L’Écho wall clock ?

Amazon continue de faire grandir sa collection pour la maison connectée. Cette horloge a rencontré quelques petits problèmes de connectivité et a eu des critiques plutôt négatives car elle perdait souvent la connexion au bluetooth et la connexion en Wi-Fi n’est pas disponible. De plus, elle fonctionne avec quatre piles AA. « Nous sommes au courant qu’un petit nombre de clients a eu des problèmes de connectivité. Nous travaillons d’arrache-pied pour régler ce problème et nous prévoyons de rendre l’Écho wall Clock de nouveau disponible au cours des prochaines semaines », a indiqué Amazon. Pour le moment l’article est toujours visible sur le site d’achat mais avec la mention « actuellement indisponible » inscrite à la place du prix.

Le prix ?

Son prix qui était de 29,99 dollars est pour le moment exclusif aux États-Unis. Quand cet appareil sera remis en vente, il sera peut-être disponible au reste du monde.

Sources :
https://www.theverge.com/2019/1/23/18193264/amazon-echo-wall-clock-listing-pulled-connectivity-issues-unavailable

https://www.amazon.com/Echo-Wall-Clock-requires-compatible/dp/B07FQDMKFT/ref=cm_cr_arp_d_product_top?Ie=UTF8

Nominatim un moteur de recherche pour OpenStreetMap

Nominatim est un outil pour rechercher des données OpenSreetMap (OSM) par nom et adresse, mais également pour générer des adresses à partir de points OSM. Il est également utilisé comme l’une des sources de la boîte de recherche sur la page d’accueil d’OpenStreetMap.

Recherche

Les termes cherchés sont traitées d’abord de gauche à droite, puis de droite à gauche. Ils peuvent être séparés par des virgules pour réduire la complexité de la recherche. Par exemple « 135 pilkington avenue, birmingham« .

La recherche peut prendre les formes suivantes :

https://nominatim.openstreetmap.org/search?<params>
https://nominatim.openstreetmap.org/search/<query>?<params>

La liste des paramètres peut être trouvées sur le Wiki de Nominatim.

Pour obtenir un résultat au format JSON on peut par exemple utiliser cette syntaxe :

https://nominatim.openstreetmap.org/search?q=135+pilkington+avenue,+birmingham&format=json

Exploitation des données

Nous avons pu récupérer des données OSM à partir d’une adresse, il reste maintenant à les exploiter.

En Javascript

var nominatim = "https://nominatim.openstreetmap.org/search?format=json&q=";
var searchAddress = '135+pilkington+avenue,+birmingham';
var locSearch = nominatim + searchAddress;
httpGet(locSearch);

function httpGet(url) {
	var xhttp = new XMLHttpRequest();
	xhttp.onreadystatechange = function() {
		if (this.readyState == 4 && this.status == 200) {
			var locInfos = this.responseText;
			locInfos = JSON.parse(locInfos);
			if (locInfos === undefined || locInfos.length === 0) {
				//
			} else {
				lat = locInfos[0].lat;
				lon = locInfos[0].lon;
				displayMap(lat, lon);
			}
		}
	}
	xhttp.open("GET", url, true);
	xhttp.send();
}

On définie d’abord l’adresse à utiliser pour notre recherche puis on appelle la fonction httpGet avec notre url en paramètre. Il s’agit d’une fonction AJAX utilisant la méthode GET pour obtenir le résultat de l’url. Ce dernier étant au format JSON, on utilise JSON.parse() pour transformer la chaîne de caractères en données exploitables (ici un array contenant des objets). On peut ensuite exploiter ces données pour récupérer par exemple la latitude et la longitude.

En PHP

$nominatim = 'https://nominatim.openstreetmap.org/search?format=json&q=';
$searchAddress = '135+pilkington+avenue,+birmingham';
$locSearch = $nominatim.$searchAddress;

$options = array(
	"http"=>array(
		"header"=>"User-Agent: StevesCleverAddressScript 3.7.6\r\n"
	)
);

$context = stream_context_create($options);

$result = file_get_contents($locSearch, false, $context);

if ($result !== false) {
	$loc = json_decode($result);

	$lat = $loc[0]->lat;
	$lon = $loc[0]->lon;
}

On définie encore une fois l’adresse à utiliser pour notre recherche, puis on utilise la fonction file_get_contents() avec l’url en question. Il faut néanmoins définir les options à utiliser pour cette fonction et particulièrement la propriété User-Agent, le tout définit dans un array qui est ensuite transformé en ressource avec stream_context_create() pour pouvoir être accepté par la fonction file_get_contents(). Cette dernière renvoie false si la requête échoue. Nos données étant au format JSON, il faut utiliser json_decode() pour pouvoir les exploiter.

Lancez-vous, développez Android !

A l’heure des téléphones mobiles toujours plus performants, le développement d’applications a également vu croître son activité. Pour faciliter le travail des développeurs, Google a lancé il y a déjà 4 ans un environnement adapté pour les applications Android. Android Studio voit ce mois-ci la version stable 3.3 de son IDE sortir. A cette occasion, voyons un petit peu comment celui-ci se présente.

Un environnement EFFICACE
Disponible sous Windows, MacOs et Linux, Android Studio se veut être un IDE simple d’utilisation pour faciliter la production d’applications de la plus basique à la plus complexe. Soucieux du gain de temps apporté au développeur, Google a privilégié un éditeur de code intelligent avec une autocomplétion pour les langages comme Kotlin, Java ou C/C++. De plus, l’optimisation de votre application est facilitée par les différentes fonctionnalités telles que l’analyseur des composants vous permettant de gérer son poids, ou encore l’émulateur qui vous offre un simulation directe pour mettre à l’épreuve les configurations développées.
D’autre part, pour un seul et même projet, vous avez la possibilité de créer plusieurs variantes pour différents appareils grâce à la personnalisation qu’offre le moteur de production Gradle. Vous avez également à votre disposition des outils de profilage qui fournissent des statistiques en temps réel sur l’activité du processeur, la mémoire et le réseau de votre application.
Et la cerise sur le gâteau, c’est l’éditeur de mise en page qui permet de créer des structures de page complexes en ajoutant des instructions entre chaque vue ou au sein d’une même vue. Vous pouvez ainsi visualiser votre mise en page sur n’importe quelle taille d’écran en sélectionnant l’une des configurations de périphérique ou en redimensionnant simplement l’écran.
Si vous souhaitez le prendre en main dès maintenant, vous pouvez suivre ce cours sur OpenClassrooms et vous développerez votre première application !
Les nouveautés 3.3

Pour ceux qui connaissent déjà l’outil, voici les quelques nouveautés pour cette dernière version.

Dans le fameux éditeur de mise en page, vous pourrez désormais visuellement construire les interactions entre chacune des vues et zones de contenu de votre application; de la même façon que sur Adobe XD par exemple. Un nouvel assistant de création de projet voit également le jour avec la possibilité de configurer son projet plus facilement pour les novices par exemple. La suppression des anciens dossiers de cache a été simplifiée et le langage Kotlin ainsi que la plateforme IntelliJ ont été mis à jour.

Avec les nombreux émulateurs ajoutés sur la version 3.2, l’environnement de développement est d’autant plus optimisé. Vous n’avez donc plus d’excuses pour passer le cap du développement mobile !

Sources : Developer Android, Blog du modérateur et Développez.com

Un Quiz pour se protéger du Phishing ?!

Les tentatives de phishing visent à récupérer vos identifiants personnels, voire certaines données sensibles comme votre numéro de carte bleue ou infecter votre ordinateur. Les emails reçus ressemblent à des courriers officiels de marque ou d’institution comme les impôts pour duper le destinataire. On estime à 1% des mail envoyer sont des tentative de phishing est 2 millions de victime en 2015.

Jigsaw une filiale de Google à realiser un quiz qui mais en scène, 8 question qui vont vous demander la légitimité des mail montré. Une initiative intéressante, qui permet de comprendre plus en détails, ce qu’il est important de regarder dans les mails comme : l’adresse de l’expéditeur ,l’url du lien ou la légitimité du mail. venais tester vos compétence pour déceler les tentative de phishing .

 

6.2 milliards d’appareils pouvant être concernés par une faille de sécurité…

Le chercheur Denis Selianin a découvert une faille de sécurité dans une des plus populaires puces Wi-Fi de marque Marvell, l’Avastar 88W8897.

La faille permet d’attaquer à distance différents appareils, même s’ils ne sont pas connectés.

Cette puce étant la plus populaire du marché, elle se retrouve dans différents appareils : PC, Xbox One, PS4, tablettes, smartphones… D’après les données de l’éditeur, 6.2 milliards d’appareils seraient concernés.

La vulnérabilité se trouve au niveau du micrologiciel : ThreadX. Il permet de lancer une attaque en même temps qu’une recherche de réseau, ce qui est fait automatiquement toutes les 5 minutes.

Denis Selianin a relevé 4 problèmes :

  • Elle ne nécessite aucune interaction de la part des utilisateurs.
  • Elle peut être déclenchée toutes les cinq minutes.
  • Nul besoin de connaître de nom ou de mot de passe d’un réseau Wi-Fi.
  • Elle peut être déclenchée même si l’appareil n’est connecté à aucun réseau Wi-Fi. Il suffit qu’il soit allumé.

Heureusement cette attaque doit être menée à proximité de la cible.

 

Sources :

https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/securite-faille-securite-wifi-menace-plus-6-milliards-pc-consoles-74742/

Un framework inspiré de la NES

Amoureux de rétro gaming bien le bonjour, si vous aimez la NES, c’est article s’adresse à vous !! NES.css est un framework front inspiré du design de la NES et du pixel art !

Point positif, c’est que ce framework et open-source et sous licence MIT c’est à dire que vous pouvez l’utiliser dans tous vos projets qu’ils soient commercial ou non.

Point négatif, il n’est pas tellement complet mais je trouve l’idée très mignonne et super cool, surtout si on est un nostalgique ou un fana de rétro-gaming.

Voici quelques image du Framework

Voilà voilà

N’oubliez de restez créatif !!

La 10eme version d’android pour 2019 ?

Pour sa 10eme version qui devrait être présenter en mai prochain, lors de l’événement Google I/O 2019. On sait deja que le google pixel seront les premier a disposer de cette mise a jours.

XDADevelopers a repéré la mention d’une fonction d’aide à la composition de numéros de téléphone internationaux (avec détection automatique des préfixes de pays). Une fonction dont l’intégration semble bel et bien prévue à l’occasion de la version Q d’Android. Déjà présente sur les smartphones Pixel et Nexus de Google, les interfaces web d’Android pourraient par ailleurs reposer à l’avenir uniquement sur la technologie Vulkan pour l’accélération graphique (HWUI), et par conséquent nécessiter les API de cette dernière pour fonctionner. La possibilité de pouvoir passer tout c’est menu en mode sombre qui alors étais bloquer a la liste d’application.

Le site XDA affirme avoir pu obtenir une preview d’Android Q. Et après avoir installé cette preview sur un smartphone Pixel 3 XL, il a pu faire apparaître certaines nouveautés de la nouvelle version du système d’exploitation, qui sortira officiellement vers la fin de l’année. Et parmi les nouveautés repérées par XDA sur cette preview, il y a le « desktop mode ». Le site aurait découvert une nouvelle option pour les développeurs intitulée « force desktop mode » ou « forcer le mode desktop ». Cette option est accompagnée d’une description qui explique que cela permet d’activer un « mode desktop » expérimental sur un second écran.

Un nouvel affichage pour spotify ?

Aujourd’hui, de plus en plus de voitures permettent de relier un smartphone en Bluetooth au système embarqué.

C’est pour cela que Spotify annonce le lancement de leur nouvelle fonction « Car View ».

Une nouvelle option, disponible uniquement sur Android pour le moment, qui permet de profiter d’un nouvel affichage plus simple et moins distrayant pour le conducteur.

Ainsi, lorsque le smartphone diffuse de la musique Spotify sur les enceintes de la voiture, le nouveau mode Now Playing propose quelques modifications.

On y retrouve notamment des boutons plus larges, et aucune forme de distraction visuelle comme la pochette de l’album par exemple.

En mode Car View, Spotify affiche donc seulement le titre en cours d’écoute, l’artiste, ainsi que les boutons Pause, Retour et Suivant.

Spotify précise qu’un passager peut désactiver temporairement l’option, jusqu’à sa prochaine connexion à une voiture, directement en cliquant sur le menu.

On peut également désactiver cette fonctionnalité de manière permanente à partir des paramètres Spotify.

« Lorsque vous vous connectez au Bluetooth de votre voiture, l’affichage Car View est automatiquement activé lorsque votre musique ou votre podcast se lance »

La fonction Car View fonctionne uniquement via Bluetooth, et non pas via une connexion « Jack », supportant le mode portrait comme le mode paysage.

Sources: