Les boucles en programation

Un programme informatique s’exécute de façon ordonnée, ligne par ligne. Dans de nombreux langages, il existe certaines instructions spéciales qui permettent d’agir sur cet ordre sous certaines conditions fixées. Parmi ces instructions dites de contrôle, il y a les boucles.

Une boucles, qu’est-ce que c’est ?

Le mot boucle en programmation désigne la même notion que le mot utilisé couramment : une structure qui revient à son point de départ.

Une boucle est constituées de deux parties : un bloc d’instructions, c’est-à dire l’ensemble qui va se répéter ; et puis l’instruction de contrôle, qui définie les conditions sous lesquelles le bloc doit se répéter, et combien de fois.
  Un bloc d’instruction classique.

Ici, le bloc est exécuté quatre fois.

Boucles à condition.

Le bloc s’exécutera tant que l’expression testée en condition sera vraie, ou à l’inverse, jusqu’à ce qu’elle devienne vraie.

Ainsi, les deux boucles si dessus sont équivalentes. La syntaxe exact variera selon le langage.

Suivant le type de boucle, la condition se trouve au début ou à la fin du bloc. ON parle de boucle avec pré-condition et post-condition.

Le fait que la condition se trouve à la fin aura l’avantage de permettre de tester des élément définis à l’intérieur de la boucle.

  Une boucle do-while

Dans cet exemple, on demande à deux utilisateurs de choisir un pseudo.

La boucle consiste à demander de saisir le 2eme pseudo. Et la condition, située à la fin, relancera le bloc tant que les deux choix seront identiques. Ainsi, dans cet exemple, il était judicieux d’utiliser une boucle à post-codntion.

Boucles itératives

Dans cet exemple, le bloc se répète un nombre prédéfini de fois.

Ainsi, il suffit d’écrire les instruction une et une seule fois.

 

Les boucles sont un outils puissant et très utilisé en programmation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *